LA BIBLE ET LA SANTE

Publié le par MOULINIER Jean-Louis

La Bible et la santé

Au cours des siècles passés, l’ignorance était très profonde en matière de santé. Un médecin a même fait cette remarque: “Beaucoup de gens croient encore à de nombreuses superstitions: par exemple, un marron dans la poche protège des rhumatismes; si l’on touche aux crapauds on attrape des verrues; on peut guérir un mal de gorge en portant un foulard de flanelle rouge autour du cou”, etc. Mais ce médecin ajoutait: “On ne trouve rien de ce genre dans la Bible. Ce fait est à lui seul remarquable10.” 13 Si l’on compare les traitements médicaux hasardeux utilisés dans l’Antiquité à ce que la Bible dit en rapport avec la santé, le résultat est tout aussi remarquable. Par exemple, le papyrus Ebers, un document de l’ancienne Égypte préconisant certains traitements, prescrivait l’utilisation des excréments humains pour traiter divers maux. Il fallait notamment préparer un cataplasme fait d’un mélange d’excréments humains et de lait frais, et l’appliquer ensuite sur les lésions qui subsistaient après la chute des croûtes. Et voici un remède pour extraire une écharde: “Du sang de vers de terre cuit et réduit dans de l’huile; une taupe tuée, cuite et écrasée dans l’huile, du crottin d’âne mélangé à du lait frais. Appliquez sur la plaie11.” On sait très bien aujourd’hui qu’un traitement de ce genre peut causer une infection grave. 14 Et la Bible, que dit-elle au sujet des excréments? Ceci: “Quand tu t’accroupiras dehors, (...) tu devras alors creuser un trou avec [un piquet], et te retourner, et recouvrir tes excréments.” (Deutéronome 23:13). Ainsi, loin de prescrire l’utilisation des excréments comme traitement médical, la Bible ordonnait au contraire de les faire disparaître. Il a fallu attendre le vingtième siècle pour que soit généralement reconnu le danger de laisser les excréments exposés aux mouches. Cela favorisait la diffusion de maladies graves que transmettent ces insectes et causait la mort de nombreuses personnes. Pourtant, il existait un remède fort simple que la Bible prescrivait depuis bien longtemps et que les Israélites suivaient déjà il y a plus de 3 000 ans. 15 Au siècle dernier, le personnel médical se rendait directement des salles de dissection à la maternité pour examiner les femmes sur le point d’accoucher, et cela sans même se laver les mains. Il transmettait ainsi l’infection à partir des cadavres, et le taux de mortalité était très élevé. Même après qu’on eut démontré l’importance de se laver les mains, bon nombre de médecins se montraient réticents à appliquer ces mesures prophylactiques. Inconsciemment sans doute, ils rejetaient la sagesse de la Bible, car dans la loi qu’il avait donnée aux Israélites, Jéhovah avait décrété que quiconque touchait le cadavre d’un humain devenait impur et devait se laver et laver ses vêtements. — Nombres 19:11-22. 16 Comme signe de l’alliance qu’il avait conclue avec Abraham, Jéhovah déclara: “Tout mâle d’entre vous, âgé de huit jours, devra être circoncis.” Cette ordonnance fut répétée plus tard aux Israélites (Genèse 17:12; Lévitique 12:2, 3). La Bible n’explique pas pourquoi il fallait faire cela le huitième jour, mais aujourd’hui nous en connaissons la raison. Les médecins ont découvert en effet que c’est seulement à partir du huitième jour que le nouveau-né dispose de la quantité appropriée de vitamine K, laquelle favorise la coagulation du sang. Il semble également que le huitième jour soit le moment de la vie d’un enfant où celui-ci dispose de la plus grande quantité de prothrombine, autre substance nécessaire à la coagulation du sang. Se fondant sur ces faits, le docteur S. McMillen tira cette conclusion: “Le jour optimum pour la circoncision est le huitième jour12.” Est-ce une simple coïncidence? Pas du tout. Cette instruction venait de Dieu qui, lui, sait cela. 17 La science moderne a aussi découvert que le psychisme et les émotions ont une grande influence sur la santé. Une encyclopédie déclare: “Depuis 1940, il est devenu de plus en plus évident que la physiologie des organes et les organes eux-mêmes sont très étroitement associés au psychisme de l’individu et que celui-ci peut même provoquer des changements au niveau des tissus organiques13.” Or, il y a très longtemps, la Bible parlait déjà de la relation étroite entre le psychisme et la santé. Elle disait notamment: “Un cœur calme est la vie de l’organisme de chair, mais la jalousie est de la pourriture pour les os.” — Proverbes 14:30; 17:22. 18 C’est pourquoi la Bible exhorte les hommes à éviter les pensées et les émotions néfastes. “Marchons avec décence”, conseille-t-elle, “non pas dans les querelles ni dans les jalousies”. Elle donne cet autre conseil: “Que toute amertume mauvaise, toute colère, tout courroux, tout cri, tout propos outrageant, soient enlevés de chez vous, et aussi toute malice. Mais devenez bons les uns pour les autres, pleins d’une tendre compassion.” (Romains 13:13; Éphésiens 4:31, 32). Elle recommande tout particulièrement d’exercer l’amour. “En plus de tout cela, dit-elle, revêtez-vous de l’amour.” Quant à Jésus, le plus grand défenseur de l’amour, il déclara à ses disciples: “Je vous donne un commandement nouveau: que vous vous aimiez les uns les autres (...) comme je vous ai aimés.” Il a même dit dans son Sermon sur la montagne: “Continuez d’aimer vos ennemis.” (Colossiens 3:12-15; Jean 13:34; Matthieu 5:44). Certains se moqueront peut-être de ces propos en alléguant que c’est de la faiblesse, mais ils en paient le prix. Les scientifiques se sont aperçus que le manque d’amour est une cause importante de maladies mentales et d’autres problèmes. 19 On a pu lire dans Lancet, une revue médicale anglaise: “La découverte scientifique de loin la plus importante dans le domaine des maladies mentales a trait au pouvoir de l’amour de protéger et de guérir l’esprit14.” Dans la même veine, Hans Selye, spécialiste réputé du stress, a déclaré: “Ce n’est ni l’individu haï ni le patron qui exploite ses employés qui aura un ulcère, de l’hypertension ou une maladie cardiaque, mais plutôt celui qui hait ou celui qui se sent exploité. ‘Aime ton prochain’ est un des conseils médicaux les plus sages qui aient jamais été donnés15.” 20 La sagesse de la Bible est vraiment supérieure à toutes les découvertes modernes. James Fisher écrivit: “Si vous preniez l’ensemble des articles où les psychologues et les psychiatres les plus qualifiés traitent d’hygiène mentale, si vous en éliminiez toute littérature, tout détail superflu, et si vous faisiez exprimer en termes concis par les plus grands poètes cette somme de connaissances scientifiques, vous n’obtiendriez qu’un aperçu aussi maladroit qu’incomplet du Sermon sur la montagne16.”

Qui est mieux placé que le créateur Jéhovah Dieu en matière de santé ?

Dieu a créé le corps humain, ne pensons nous pas qu'il est mieux placé que quiconque pour savoir ce qui nous convient de manger ?

Dans sa parole la Bible à Genèse 1 : 29 Dieu dit : “ Voici que je vous ai donné toute végétation portant semence, qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre dans lequel il y a du fruit d’arbre portant semence. Que cela vous serve de nourriture. 30 Et à toute bête sauvage de la terre, à toute créature volante des cieux et à tout ce qui se meut sur la terre, qui a en soi vie d’âme, j’ai donné toute végétation verte pour nourriture. ” Et il en fut ainsi

Tous les humains devraient manger majoritairement des fruits et des légumes le plus naturel possible accompagnés de plantes pour se maintenir en bonne santé.

Toutefois attention aux cuissons car elles sont toutes néfastes sauf éventuellement à la vapeur douce.

La préférence sera le cru pour ceux qui ont un intestin en bon état !

Que ton alimentation soit ton seul médicament' Hippocrate (460 - 370 av JC)

Vive la vraie nourriture physiologiquement adaptée à l'espèce humaine que sont les fruits, légumes et plantes le plus naturel possible et crus.

Les humains sont les créatures les plus malades de la planète. Ils mangent n'importe quoi et après ils s'étonnent d'avoir des maladies. A voir la méthode Kousmine mèdecin Russe, Guy Claude Burger auteur du livre la guerre du cru, Raymond Dextreit, Jean seignalet avec son livre intitulé: L'alimentation troisième médecine. Voir toutes les vidéos de Thierry Casanovas.

L'acidité est source de diverses maladies comme la goutte par exemple et l'accélération du processus du vieillissement. Une grande partie de nos aliments sont de nature acide, comme les viandes, les céréales, etc. Les fruits, les légumes et végétaux sont de nature alcalinine, d'où l'importance de manger correctement et varié, pour équilibrer la balance acide- alcalinité

Trop de viandes, de gluten sous différentes formes tel que des pâtisseries, pain, pizza, quiches, de produits laitiers, d'aliments dénaturés.Les pesticides et engrais chimiques etc...

Nous vivons dans un monde de mensonges et d'erreurs ainsi que des propagandes et des tromperies.

À l’inverse de ce que l’on croit, il est préférable d’éviter de consommer trop de produits laitiers, d’abord parce qu’ils ne sont pas très digestes et assez gras mais aussi parce que l’adulte, contrairement à l’enfant, ne sait plus aussi bien fixer le calcium sur ses os. Il faut quand même savoir que nous sommes la seule espèce animale à continuer à consommer du lait à l’âge adulte ce qui n’est pas naturel.

1. Les légumes à l’attaque des radicaux libres

Chaque inflammation entraine une augmentation du nombre de radicaux libres ce qui aggrave l’inflammation, autant le dire que quand ça commence ça ne s’arrête plus. Certains aliments peuvent limiter ce phénomène, ce sont ceux qui sont riches en antioxydants. Les légumes sont une bonne source dans laquelle vous pourrez trouver différents types d’antioxydants

Privilégiez les plus colorés ! Les épinards très verts, la citrouille et la carotte très orange, sont tous très riches en bêta-carotène un très bon antioxydant à privilégier.

Les tomates, les poivrons, les poireaux, les aubergines, les radis, les brocolis et les choux ne sont peut-être pas vos légumes préférés mais ce sont ceux que vous devez consommer si vous êtes sujet à l’arthrose. En plus d’être riches en vitamines A, C et K, ils sont également une très bonne source de minéraux et de fibres. Ils sont également remplis de glucosinalates, ce qui leur donne une odeur soufrée pas toujours agréable et qui les rend peu digestes, mais par contre c’est ce qui va éviter la destruction des cellules cartilagineuses en agissant sur l’inflammation.

 

Beaucoup de gens disent ne pas pouvoir digérer les fruits et légumes car cela leur irrite les intestins.

La raison est simple, leurs intestins sont malades.

Pour remédier à ce problème, il faut avoir recours au jus de fruit et légumes sans les fibres avec l'aide d'un extracteur de jus pour nettoyer et régénérer cette importante partie du corps.

~~ Arthrite et diabète : et si vous arrêtiez la viande rouge ?

Selon le dicton que vous avez peut-être déjà entendu, "une aspirine par jour éloigne le docteur pour toujours". Chez la plupart des gens, une petite aspirine (81 mg) suffit à résorber une inflammation et réduit ainsi les chances d'être frappé de l'une de ces maladies mortelles modernes, telle que l'AVC. (Notez que même l'aspirine provoque des effets secondaires nocifs chez certaines personnes). Mais il y a quelque chose de bien mieux à faire pour vivre plus longtemps et en meilleure santé, sans prendre de médicaments... et la recherche dans ce sens est édifiante. Arrêtez de manger de la viande rouge.

La viande rouge, délétère pour votre santé ? Au premier abord, je vous l'accorde, cela peut sembler risible. Mais comment le fait de ne plus manger de viande rouge peut-il soulager votre arthrite ? La réponse va peut-être vous surprendre. C'est parce que manger de la viande rouge peut provoquer quelque chose de bien pire que des douleurs liées à l'arthrite : elle est peut-être en train de vous tuer à petit feu. Le Département de l'agriculture (USDA) indique qu'en moyenne les Américains consomment environ 50 kg de viande rouge par an. Il convient de comparer ce chiffre à celui de la consommation de poisson et de fruits de mer, qui est d'environ 7,5 kg. Cette viande rouge est-elle vraiment nocive pour notre organisme ? Il est vrai que les médecins et les scientifiques nous disent depuis des dizaines d'années qu'il faut arrêter de consommer de la viande rouge à cause du cholestérol. Mais peut-être n'avez-vous pas entendu le reste du message : les épidémiologistes ont démontré, il y a des années, que les personnes consommant de la viande rouge contractent plus de cancers. Quelque chose me dit que vous n'avez jamais entendu parler de cette réalité vérifiée scientifiquement. C'est peut-être bien parce que les éleveurs de bétail consacrent des sommes considérables au lobbying et à la publicité ? Il y encore peu de temps, les scientifiques n'avaient aucune idée de ce qu'il se passait : ils ne comprenaient pas en quoi la viande déclenchait des cancers dans votre organisme. Mais une étude publiée il y a quelques semaines dans la prestigieuse revue scientifique américaine, Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), apporte peut-être une réponse... étonnante. Il semblerait que la viande rouge contienne une abondance d'acide sialique appelé acide N-glycolylneuraminique, ou Neu5Gc. Il a été administré à des souris, lors de tests, et ces dernières ont contracté cinq fois plus de cancers que la normale. Cet acide n'est pas présent chez les humains mais chez de nombreux mammifères, y compris ceux que nous consommons. Et par sa présence dans la viande rouge, cet acide causerait apparemment des cancers en déclenchant une inflammation systémique. Et il ne s'agit pas simplement de cancers. Les chercheurs qui ont réalisé cette étude indiquent qu'il est probable que l'inflammation provoquée par le Neu5Gc de la viande rouge soit également à l'origine d'un durcissement des artères et de la formation de plaques, ainsi que du diabète de Type 2. Voyez-vous, le Neu5Gc n'est pas humain, alors notre système immunitaire l'attaque et c'est ce qui déclenche la réaction inflammatoire. Vos globules blancs attaquent l'envahisseur, qui peut se trouver dans les tissus de tout votre organisme. Lorsque votre système immunitaire passe à la vitesse supérieure, il est capable d'attaquer de nombreux tissus en parfait état. C'est votre système immunitaire, et lui seul, qui provoque le diabète de Type 1, par exemple. C'est une maladie auto-immune. De nombreuses maladies auto-immunes seraient dues à des inflammations. En fait, c'est même une inflammation qui pourrait être à l'origine de la maladie d'Alzheimer. Et des inflammations seraient à l'origine... de la polyarthrite rhumatoïde ? Si c'est vrai, pourquoi sommes-nous si nombreux à consommer de la viande rouge ? L'horrible réalité Il est temps de se réveiller et de prendre en compte ce que dit la science dans ce domaine. Nous savons depuis longtemps que consommer de la viande rouge n'est pas bon pour nous. Tout comme certaines personnes savaient depuis longtemps que les cigarettes provoquaient des cancers, même lorsque les magnats du tabac ont juré devant le Congrès que ce n'était pas vrai. Nous le savions, l'information était passée mais nous avons persisté dans le déni. Arrêter de fumer, cela paraissait si difficile. Pour de nombreuses personnes, la viande rouge relève quasiment de l'accoutumance. Il y a trois ans, une étude réalisée sur plus de 120 000 personnes, conduite pas la Harvard School of Public Health a démontré que la consommation de viande rouge augmente de façon spectaculaire la probabilité de cancers et de maladies cardiaques Mais ne vous y trompez pas, la réalité est limpide depuis un certain temps. Il y a trois ans, une étude réalisée sur plus de 120 000 personnes, conduite pas la Harvard School of Public Health a démontré que la consommation de viande rouge augmente de façon spectaculaire la probabilité de cancers et de maladies cardiaques. C'est une simple corrélation : tous autres facteurs égaux par ailleurs, dans cette étude, les personnes qui sont mortes plus tôt mangeaient de la viande rouge. Et tiens, au passage, arrêtez de consommer du porc, aussi. Ne vous laissez pas berner par le slogan qui revendique que le porc, c'est "l'autre viande blanche". Ce type d'astuce me rappelle le roman de George Orwell, 1984. La simple réalité que l'étude de Harvard a démontrée, c'est que vous mourrez probablement beaucoup plus tôt si vous mangez beaucoup de viande rouge. Mais, attendez une minute. Une étude de cette même Harvard School of Public Health, datant de 2004, ne nous avait-elle pas démontré qu'un régime riche en viande rouge pouvait provoquer des AVC ? Oh, et puis bien avant ça, encore, vous vous souvenez de ces études qui indiquaient que les viandes grillées provoquaient des cancers ? Et ainsi de suite. Ce n'est pas une nouveauté scientifique Alors, pourquoi l'information est-elle si opaque ? Pourquoi ne nous parle-t-on pas plus de ces études ? Pourquoi les cantines scolaires donnent-elles de la viande rouge à nos enfants ? Eh bien, allez voir un peu du côté de l'Institut américain de la viande (American Meat Institute, ou AMI), anciennement American Meat Packers Association. Il a été créé en 1906, tout de suite après que le gouvernement fédéral ait décidé que, vu le nombre de personnes intoxiquées par la viande, il était devenu nécessaire d'inspecter les usines de conditionnement des viandes. Oui, l'AMI existe depuis plus d'un siècle et s'efforce à tout prix d'éviter la mauvaise publicité entourant la viande. Et des mauvaises nouvelles, il y en a toujours eu, pour le moins. Environ 200 sociétés sont membres de cet Institut de la viande, et elles produisent 90% de la viande rouge commercialisée aux Etats-Unis. En 1979, l'AMI a quitté Chicago pour s'installer à Washington, où je présume qu'il a exercé beaucoup plus d'influence. En 2011 les secteurs du conditionnement de la viande et de la transformation de cette dernière et de la volaille, représentaient un chiffre d'affaires de 185,8 milliards de dollars Le site internet de l'AMI indique que "l'industrie de la viande et de la volaille représente le secteur le plus important de l'agriculture américaine. En 2012, la production totale de viande et de volaille a atteint 41 millions de tonnes. Les données statistiques les plus récentes indiquent qu'en 2011 les secteurs du conditionnement de la viande et de la transformation de cette dernière et de la volaille, représentaient un chiffre d'affaires de 185,8 milliards de dollars". Eh bien dites-donc, toute cette viande qui pourrirait si le public venait à découvrir que c'est mauvais d'en consommer. Et les antibiotiques là-dedans ? Le site internet ne se démonte pas lorsque les quotidiens révèlent que la grande majorité des antibiotiques produits aux Etats-Unis sont administrés aux animaux que nous consommons et que par une extraordinaire malchance, doublée de coïncidence, tous nos antibiotiques se heurtent à la résistance de bactéries mortelles. Le site affiche cette déclaration : "Tous les antibiotiques administrés aux animaux afin de les maintenir en bonne santé ont été évalués selon un processus d'autorisation rigoureux, démontrant leur sûreté et leur efficacité. Ils ont également fait l'objet d'études évaluant s'ils pouvaient causer une résistance aux antibiotiques. Ce processus garantit que la viande la plus sûre du monde arrive dans les assiettes des consommateurs américains. Nous pouvons le leur assurer." En réalité, je ne vois pas comment qui que ce soit, ou quelque groupe que ce soit, pourrait affirmer que tout ce qui touche la viande, qu'elle soit rouge, blanche ou marron (comme le canard) est "sûr", et à plus forte raison, bon pour vous. Ouvrez les yeux. Il existe de multiples façons, savoureuses et bonnes pour la santé, d'intégrer des protéines dans votre alimentation, sans consommer de viande. Je sais, la graisse vous manquera, votre organisme y est conditionné. En 2008, lorsque j'ai arrêté de manger tout type de viande, le steak m'a réellement manqué pendant un moment. Mais au bout de six mois environ, le steak me dégoutait et j'avais une envie folle de légumes. Croyez-moi, au fond, cela ne vous manquera pas.

~~Stephan Petranek

Une étude Allemande déclare : Alors qu'il y a quelques années encore on considérait la viande comme un élément essentiel à l'équilibre nutritionnel de l'homme, on sait aujourd'hui qu'il n'en est rien, bien au contraire.

Tous les scientifiques sérieux et de bonnes foi considèrent désormais que la plupart des maladies dont souffre notre civilisation, cancer, arthrite, ostéoporose, maladie cardiovasculaire, diabète etc... résulte en majeur partie de la consommation de la viande.

La viande rend malade

Viande et Fromages = Intestins Putrides Danger

Le cancer est dû à une erreur alimentaire

Manger vivant

Commenter cet article