LE NOUVEL ORDRE MONDIAL : Pierre Hillard docteur en science politique en donne l'explication

Publié le par MOULINIER Jean-Louis

Pierre Hillard est un essayiste français, docteur en science politique. Spécialisé dans le « mondialisme », il critique ce qu'il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations et d'unification du monde, passant par la constitution de « grands blocs continentaux ». Il fait des études d'histoire, de sciences politiques et d'études stratégiques. Il réalise sa thèse de doctorat de sciences politiques Les Ambiguïtés de la politique allemande dans la construction européenne (2005) sous la direction d'Edmond Jouve. Il est notamment l'auteur de Minorités et régionalismes dans l’Europe fédérale des régions (2001), de La Décomposition des nations européennes : de l'union euro-atlantique à l'État mondial (2004), de La Marche irrésistible du nouvel ordre mondial (2007), La Fondation Bertelsmann et la gouvernance mondiale (2009) et Chroniques du mondialisme (2014). Il a écrit de nombreux articles sur les sites Géostratégiques, Réseau Voltaire, Conflits actuels, Intelligence et Sécurité, et Balkans-Infos. Il intervient sur Radio Courtoisie, il est également intervenu une fois sur France Culture (Les Enjeux internationaux du 26 avril 2012), France Info, Radio Ici & Maintenant, ou encore France 24. Il collabore aux publications du Cercle Jeune France1. Il est depuis octobre 2012 éditorialiste sur le site internet Boulevard Voltaire2, lancé par Robert Ménard. Thèses[modifier | modifier le code] Selon Pierre Hillard, le but de l'Union européenne n'est pas la création d'une Europe unie mais d'un bloc euro-atlantique avec l'Amérique du Nord. Il cite le cas de Richard de Coudenhove-Kalergi, un des premiers fédéralistes européens, qui affirmait déjà la volonté de créer une « Union atlantique », l'Angleterre faisant le pont entre l'Europe et l'Amérique. Il désignait l'ensemble comme une « Fédération à trois »3. En raison du transfert de compétences politiques, économiques et monétaires à des blocs continentaux en voie d'unification (Union européenne, Union nord-américaine à l'instigation de Robert Pastor, Union des nations sud-américaines, Union africaine, Union eurasienne etc.), les États vidés de leurs substances sont appelés à se disloquer en raison de facteurs multiples (financiers, ethniques, économiques, etc.). Même les États-Unis, en raison de la création en cours de l'Union nord-américaine, sont appelés à éclater en plusieurs entités territoriales (cf. thèse d'Igor Panarine) de même que le Canada. Ce processus en cours partout sur la planète permettra à des blocs continentaux débarrassés de leurs États de constituer l'architecture de la gouvernance mondiale. Classification[modifier | modifier le code] Classé à l'extrême droite par Les Inrockuptibles4 en raison de sa participation au site "Boulevard Voltaire", il a également écrit dans la revue marxiste-léniniste La Pensée à propos de la construction européenne5. Ouvrages[modifier | modifier le code] Minorités et régionalismes dans l'Europe fédérale des régions, sous-titre : Enquête sur le plan allemand qui va bouleverser l'Europe, préface de Paul-Marie Coûteaux et postface d'Édouard Husson, Éditions François-Xavier de Guibert, 2001 ; Les Ambiguïtés de la politique allemande dans la construction européenne, thèse de doctorat de sciences politiques sous la direction d'Edmond Jouve, université Paris-V, 2005 ; La Décomposition des nations européennes, sous-titre : De l'union euro-Atlantique à l'État mondial. Géopolitique cachée de la constitution européenne, préface d'Édouard Husson, Éditions François-Xavier de Guibert, 2004 ; La Marche irrésistible du nouvel ordre mondial, sous-titre : Destination Babel, Éditions François-Xavier de Guibert, 2007 ; La Fondation Bertelsmann et la « gouvernance mondiale », Éditions François-Xavier de Guibert, 9 avril 2009. Chroniques du mondialisme, Éditions le retour aux sources, mars 2014.

Pierre Hillard

Pierre Hillard

Pierre Hillard

Qu'est-ce-que le Nouvel Ordre Mondial ?

Intervention de Jéhovah sur la Tour de Babel et bientôt sur le gouvernement mondial

JESSE VENTURA

JESSE VENTURA: Le HAARP

Le vrai Dieu Jéhovah, ne permettra pas que ce Nouvel Ordre Mondial dure trop longtemps car se serait épouvantable pour ses fidèles adorateurs.

Il détruira cette organisation à son début.

Tous ceux qui voudront essayer de lutter en vain contre ce Nouvel Ordre Mondial subiront la perdition.

La délivrance sera uniquement pour ceux qui auront mis leurs confiances en Jéhovah Dieu.

La défaite de L'Antéchrist et du Nouvel Ordre Mondial (Meggido)

Pierre Hillard; Nous allons vivre une période noire entre la guerre du feu et Mad Max

Une sottise ?

Puisque (...) dans la sagesse de Dieu, le monde, par le moyen de sa sagesse, n’est pas parvenu à connaître Dieu, c’est par la sottise de ce qu’on prêche que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient.” — 1 CORINTHIENS 1:21. COMMENT! Jéhovah utiliserait-il la sottise? Non, on ne peut pas le dire. Mais il utilise ce qui semble sot au monde. Cela pour sauver des gens qui le connaissent et qui l’aiment. Par le moyen de sa sagesse, le monde ne peut parvenir à connaître Dieu. C’est ce que Jésus Christ a clairement affirmé dans une prière: “Père juste, le monde n’est pas parvenu à te connaître.” — Jean 17:25. 2 Ces paroles de Jésus montrent que les voies de Jéhovah diffèrent de celles du monde. Superficiellement, il semble peut-être que le dessein de Dieu et celui du monde aillent dans le même sens; que les buts du monde aient la bénédiction de Dieu. Par exemple, la Bible dit que Dieu s’est proposé d’établir un gouvernement juste qui apporterait la paix, le bonheur et la prospérité aux habitants de la terre (Ésaïe 9:6, 7; Matthieu 6:10). Pareillement, le monde claironne son intention de procurer aux gens la paix, la prospérité et un bon gouvernement au moyen de ce que l’on appelle le nouvel ordre mondial. Mais les desseins de Dieu et ceux du monde ne sont pas les mêmes. Le dessein de Jéhovah est de se justifier en tant que Souverain Suprême de l’univers. Ce qu’il fera grâce à un gouvernement céleste qui anéantira tous les gouvernements terrestres (Daniel 2:44; Révélation 4:11; 12:10). Dieu n’a donc rien de commun avec ce monde (Jean 18:36; 1 Jean 2:15-17). Voilà pourquoi la Bible parle de deux sortes de sagesse: “la sagesse de Dieu” et “la sagesse du monde”. — 1 Corinthiens 1:20, 21. Le défaut inhérent à la sagesse du monde 3 La sagesse du monde impressionne ceux qui ne sont pas guidés par la sagesse de Dieu. Les philosophies pompeuses du monde captivent les esprits. Des milliers d’établissements d’enseignement supérieur diffusent une connaissance provenant de ce que beaucoup tiennent pour les plus brillants des humains. D’immenses bibliothèques sont remplies de l’expérience accumulée pendant des siècles d’histoire humaine. Malgré cela, toutefois, le nouvel ordre mondial que proposent les chefs de ce monde ne pourrait jamais être qu’une domination exercée par des humains imparfaits, souillés par le péché et mortels. Cet ordre serait donc imparfait; il répéterait les nombreuses fautes commises dans le passé et ne pourrait jamais satisfaire tous les besoins des humains. — Romains 3:10-12; 5:12. 4 Le nouvel ordre mondial proposé par l’homme est soumis, non seulement à la fragilité de l’homme, mais aussi à l’influence de créatures spirituelles méchantes, Satan le Diable et ses démons. Satan a aveuglé l’esprit des gens afin qu’ils ne croient pas à “la glorieuse bonne nouvelle au sujet du Christ”. (2 Corinthiens 4:3, 4; Éphésiens 6:12.) En conséquence, le monde accumule les maux. Dans sa tentative désastreuse de se gouverner sans l’aide de Dieu et sans égards pour sa volonté, le monde connaît bien des déboires (Jérémie 10:23; Jacques 3:15, 16). Ainsi, comme l’a dit l’apôtre Paul, “le monde, par le moyen de sa sagesse, n’est pas parvenu à connaître Dieu”. — 1 Corinthiens 1:21. 5 Quel est donc le défaut inhérent à la sagesse de ce monde, et qui touche même ses projets de nouvel ordre mondial? C’est que le monde fait fi d’une donnée que l’on ne peut écarter impunément: la souveraineté suprême de Jéhovah Dieu. Le monde refuse avec arrogance de reconnaître la souveraineté de Dieu. Il laisse volontairement Jéhovah en dehors de ses projets, ne comptant que sur ses propres capacités et sur ses propres plans (voir Daniel 4:31-34; Jean 18:37). La Bible dit clairement que “la crainte de Jéhovah est le début de la sagesse”. (Proverbes 9:10; Psaume 111:10.) Cependant, le monde n’a même pas appris cette condition élémentaire à l’acquisition de la sagesse. Dès lors, comment peut-il réussir sans le soutien de Dieu? — Psaume 127:1. La prédication du Royaume: sotte ou adaptée à notre époque? 6 D’un autre côté, ceux qui connaissent Dieu manifestent la sagesse divine et sont désireux de se laisser guider par elle. Comme l’a prédit Jésus, ils prêchent “cette bonne nouvelle du royaume (...) par toute la terre habitée”. (Matthieu 24:14; 28:19, 20.) Cette prédication relative au Royaume de Dieu est-elle adaptée à notre époque, alors que la terre est submergée par les luttes, la pollution, la misère et la souffrance humaine? Pour ceux qui sont sages selon le monde, elle est tout à fait sotte et dépassée. Ils considèrent les prédicateurs du Royaume de Dieu comme des balanes qui alourdissent le navire de l’État et ralentissent sa progression vers le gouvernement idéal. Ils sont soutenus dans cette idée par le clergé de la chrétienté, qui prêche selon la sagesse de ce monde et ne dit pas aux gens ce qu’ils ont besoin de savoir sur le monde nouveau promis par Dieu et sur le Royaume, qui sera un gouvernement, alors que ce fut l’enseignement principal du Christ. — Matthieu 4:17; Marc 1:14, 15. 7 L’historien H. G. Wells a signalé ce manquement de la part du clergé de la chrétienté. Il a écrit: “Une autre particularité remarquable, c’est l’importance énorme donnée par Jésus, dans son enseignement, à ce qu’il appelle le Royaume des cieux, et la faible place qu’occupe ce dernier dans les rites et dans la doctrine de la plupart des églises chrétiennes.” Toutefois, pour que les humains qui forment cette génération reçoivent la vie, il leur faut d’abord entendre parler du Royaume de Dieu maintenant établi, et, à cette fin, quelqu’un doit prêcher la bonne nouvelle qui concerne ce Royaume. — Romains 10:14, 15. 8 La prédication de la bonne nouvelle de Dieu est donc l’activité la plus adaptée à notre époque. En effet, le message du Royaume apporte une espérance véritable qui remplit de joie le cœur des humains en ces derniers jours où ‘des temps décisifs et durs sont là’. (2 Timothée 3:1-5; Romains 12:12; Tite 2:13.) Alors que la vie dans ce monde est incertaine et de courte durée, la vie dans le monde nouveau promis par Dieu sera éternelle; la joie, l’abondance et la paix régneront sur la terre (Psaume 37:3, 4, 11). Ainsi Jésus a-t-il dit: “Quel profit (...) aura un homme s’il gagne le monde entier, mais qu’il le paie de son âme? ou qu’est-ce qu’un homme donnera en échange de son âme?” Si quelqu’un perd le droit de vivre dans le monde nouveau promis par Dieu, de quel profit lui sera ce monde qui passe? La jouissance de choses matérielles qu’a cette personne aura été futile, vaine et fugitive. — Matthieu 16:26; Ecclésiaste 1:14; Marc 10:29, 30. 9 Un homme que Jésus a invité à être son disciple a dit: “Permets-moi de m’en aller d’abord enterrer mon père.” Que lui a conseillé Jésus? Sachant que cet homme allait remettre à plus tard une œuvre capitale pour la simple raison qu’il voulait attendre jusqu’à la mort de ses parents, Jésus a répondu: “Laisse les morts enterrer leurs morts, mais toi, va-t’en proclamer le royaume de Dieu.” (Luc 9:59, 60). Ceux qui font preuve de sagesse en obéissant au Christ ne peuvent pas se dérober à la mission de prêcher le message du Royaume. La sagesse divine leur enseigne que ce monde et ses chefs sont condamnés (1 Corinthiens 2:6; 1 Jean 2:17). Ceux qui soutiennent la souveraineté de Dieu savent que la seule véritable espérance pour les humains réside dans son intervention et sa domination (Zacharie 9:10). Aussi, alors que ceux qui possèdent la sagesse de ce monde ne croient pas au Royaume de Dieu et ne veulent pas de ce gouvernement céleste, les personnes qui sont guidées par la sagesse divine apportent des bienfaits réels à leurs semblables en les préparant à la vie éternelle dans le monde nouveau promis par Jéhovah. — Jean 3:16; 2 Pierre 3:13. “Sottise pour ceux qui périssent” 10 Saul de Tarse, qui devint Paul, apôtre de Jésus Christ, a entrepris cette œuvre salvatrice. Est-il raisonnable de penser que lorsque Jésus Christ a converti Saul il lui a confié une activité qui était sotte? Paul ne l’a pas pensé (Philippiens 2:16). À cette époque, le peuple grec était considéré comme le plus intellectuel au monde. Il se glorifiait de ses grands philosophes et de ses sages. Bien qu’il parlât grec, Paul n’adhérait pas à la philosophie ni à l’enseignement des Grecs. Pourquoi? Parce que la sagesse de ce monde est sottise pour Dieu. Paul recherchait la sagesse divine, qui le poussait à prêcher la bonne nouvelle de maison en maison. Le plus grand Prédicateur de tous les temps, Jésus Christ, avait donné l’exemple et lui avait commandé d’accomplir la même œuvre. — Luc 4:43; Actes 20:20, 21; 26:15-20; 1 Corinthiens 9:16. 11 Voici ce que Paul a dit au sujet de la mission qu’il avait de prêcher: “Christ m’a envoyé (...) pour annoncer la bonne nouvelle, non pas avec la sagesse du langage, pour que le poteau de supplice du Christ ne soit pas rendu inutile. Le langage du poteau de supplice [le sacrifice rédempteur de Jésus], en effet, est sottise pour ceux qui périssent, mais pour nous qui sommes en train d’être sauvés, il est puissance de Dieu. Car il est écrit: ‘Je ferai périr la sagesse des sages et l’intelligence des intellectuels, je la rejetterai.’ Où est le sage [tel le philosophe]? Où est le scribe? Où est le raisonneur de ce système de choses? Dieu n’a-t-il pas rendu sotte la sagesse du monde? Puisque en effet, dans la sagesse de Dieu, le monde, par le moyen de sa sagesse, n’est pas parvenu à connaître Dieu, c’est par la sottise de ce qu’on prêche que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient.” — 1 Corinthiens 1:17-21. 12 Aussi incroyable que cela puisse paraître, Jéhovah utilise comme prédicateurs ceux-là mêmes que le monde appelle sots. En effet, par la sottise du ministère de ces prédicateurs, Dieu sauve ceux qui croient. Jéhovah arrange les choses de manière que les prédicateurs de cette “sottise” ne puissent se glorifier, et que d’autres humains ne puissent à bon droit rendre gloire à ceux par l’intermédiaire de qui ils ont entendu la bonne nouvelle. Cela afin que “nulle chair ne se glorifie devant Dieu”. (1 Corinthiens 1:28-31; 3:6, 7.) Certes, le prédicateur joue un rôle important, mais c’est le message qu’il a mission de prêcher qui agit en faveur du salut de la personne qui y croit. Ceux qui veulent acquérir “la sagesse d’en haut” ne méprisent pas le message du prédicateur parce que ce dernier semble sot et humble, qu’il est persécuté et qu’il va de maison en maison. Au contraire, les humbles respectent le proclamateur du Royaume en qui ils voient quelqu’un envoyé par Jéhovah et venant au nom de Dieu. Ils accordent une grande importance au message que ce prédicateur communique par la parole et par le moyen d’écrits. — Jacques 3:17; 1 Thessaloniciens 2:13. 13 Poursuivant son exposé sur les voies de Dieu, Paul dit: “Les Juifs demandent des signes et les Grecs cherchent la sagesse; or nous, nous prêchons Christ attaché sur un poteau, sujet d’achoppement pour les Juifs et sottise pour les nations; mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, Christ la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu. Parce qu’une chose sotte de Dieu est plus sage que les hommes et qu’une chose faible de Dieu est plus forte que les hommes. Car vous voyez votre appel, frères: il n’y a pas beaucoup de sages selon la chair qui ont été appelés, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de gens de haute naissance; mais Dieu a choisi les choses sottes du monde pour faire honte aux hommes sages; et Dieu a choisi les choses faibles du monde pour faire honte aux choses fortes.” — 1 Corinthiens 1:22-27; voir Ésaïe 55:8, 9. 14 Quand Jésus était sur la terre, les Juifs ont demandé un signe du ciel (Matthieu 12:38, 39; 16:1). Mais Jésus a refusé. Pareillement, aujourd’hui, les Témoins de Jéhovah ne prouvent pas leur légitimité par quelque signe. Bien plutôt, ils font remarquer qu’ils ont reçu la mission de prêcher la bonne nouvelle, comme l’indiquent des passages bibliques tels que Ésaïe 61:1, 2; Marc 13:10; et Révélation 22:17. Les Grecs d’autrefois cherchaient la sagesse, une instruction supérieure dans les choses de ce monde. Bien qu’ayant été instruit dans la sagesse de ce monde, Paul a refusé de plaire aux Grecs en en faisant étalage (Actes 22:3). Il a parlé et écrit dans le grec de tout le monde, et non dans le grec classique. Il a confié aux Corinthiens: “Quand je suis venu chez vous, frères, je ne suis pas venu vous annoncer le saint secret de Dieu avec des outrances de langage et de sagesse. (...) Mon langage et ce que j’ai prêché ne consistaient pas en paroles persuasives de sagesse, mais dans une démonstration d’esprit et de puissance, pour que votre foi repose, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.” — 1 Corinthiens 2:1-5. 15 À ceux qui, en ces derniers jours, se moquent de la bonne nouvelle relative à la fin prochaine de ce monde et au monde nouveau promis par Dieu, l’apôtre Pierre rappelle qu’à l’époque de Noé le monde “subit la destruction quand il fut inondé par l’eau”. (2 Pierre 3:3-7.) Alors que s’annonçait ce cataclysme, qu’a fait Noé? De nombreuses personnes ne voient en lui qu’un constructeur d’arche. Mais, selon les paroles de Pierre, lorsque Dieu a fait venir le déluge sur le monde ancien, il “a sauvegardé Noé, prédicateur de justice, avec sept autres”. (2 Pierre 2:5.) Dans leur sagesse du monde, les impies de l’époque antédiluvienne ont sans doute tourné en dérision la prédication de Noé, le traitant, lui, de sot, de rêveur, d’idéaliste. Aujourd’hui, les vrais chrétiens se trouvent dans une situation semblable; et, de fait, Jésus a comparé notre génération à celle des jours de Noé. Cependant, malgré les moqueurs, la prédication de la bonne nouvelle du Royaume est plus qu’une simple causerie. Comme la prédication accomplie par Noé, elle vaudra le salut au prédicateur et à ceux qui l’écoutent! — Matthieu 24:37-39; 1 Timothée 4:16. ‘Devenons sots pour devenir sages’ 16 Bientôt, à Harmaguédon, Jéhovah Dieu fera périr toute “la sagesse des sages”. Il rejettera toute “l’intelligence des intellectuels” qui ont fait des prédictions sur la façon dont leur nouvel ordre mondial apporterait des conditions meilleures aux humains. “La guerre du grand jour de Dieu le Tout-Puissant” réduira à néant la sophistique, la philosophie et la sagesse de ce monde (1 Corinthiens 1:19; Révélation 16:14-16). Seuls survivront à cette guerre pour vivre dans le monde nouveau promis par Dieu ceux qui obéissent à ce que ce monde appelle sottise, c’est-à-dire la bonne nouvelle du glorieux Royaume de Jéhovah. 17 Les Témoins de Jéhovah, guidés par son esprit, n’ont pas honte de prêcher ce que le monde appelle sottise. Au lieu d’essayer d’être sages selon ce monde, ils sont devenus ‘sots’. Comment? En accomplissant l’œuvre de prédication du Royaume, afin d’être sages. Paul a écrit en effet: “Si quelqu’un parmi vous pense être sage dans ce système de choses, qu’il devienne sot pour devenir sage.” (1 Corinthiens 3:18-20). Les prédicateurs de Jéhovah, qui annoncent la bonne nouvelle, connaissent la valeur salvatrice de leur message et ils continueront de prêcher sans cesse jusqu’à la fin de ce monde et de sa sagesse qui aura lieu à Harmaguédon. Bientôt, Jéhovah Dieu justifiera sa souveraineté universelle et accordera la vie éternelle à tous ceux qui, aujourd’hui, croient et agissent “par la sottise de ce qu’on prêche”.

 

Le futur proche de l'humanité avec la réduction de la population mondiale.

Si Dieu n'intervient pas sur terre, nous y passons tous !

La vidéo ci-dessous relative au Stonehenge Américain en témoigne !

 

Voici le déroulement des derniers jours du monde.

 

 

 

Commenter cet article

DANY 12/06/2016 12:21

Merci pour votre réponse.
Heureusement qu'il y a cet espoir pour la planète sinon nous finirions par la détruire et nous détruire par la même occasion.
Vivement HARMAGUEDON.

DANY 11/06/2016 21:26

Passionnant, tellement vrai et bien écrit.
Bravo.
Les vidéos sont très instructives et j'ai beaucoup aimé le film.
Tout ceci concerne l'avenir de l'humanité et de la planète.

Auteur du site 11/06/2016 21:52

Merci et bonne chance !
Libre à chacun de prendre de bonnes décisions relatives à Dieu.
Les jours sont comptés et le monde actuel va bientôt disparaître au profit d'un monde axé sur la paix et la sécurité véritable.