La pure vérité sur la mort !

Publié le

La Bible répond à toutes nos questions, elle est la vérité !

Que se passe-t-il après la mort? AVEZ-VOUS connu le vide que laisse la mort d’un être cher? On se sent accablé de tristesse et comme frappé d’impuissance. Il est alors naturel de se demander: Que devient quelqu’un quand il meurt? Est-il conscient quelque part? Peut-on espérer jouir à nouveau de la compagnie des disparus? 2 Pour répondre à ces questions, il importe de savoir ce qui s’est passé à la mort d’Adam. Lorsqu’il pécha, Dieu lui dit: “Tu [retourneras] au sol, car c’est de lui que tu as été pris. Car tu es poussière et tu retourneras à la poussière.” (Genèse 3:19). Réfléchissons un instant! Avant que Dieu ne l’eût formé de la poussière du sol, Adam n’existait pas. Aussi, après sa mort, il retourna à cet état de non-existence. 3 La mort est tout simplement le contraire de la vie. C’est ce que dit Ecclésiaste 9:5, 10. Ces versets se lisent ainsi dans la Bible de Liénart: “Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront, mais les morts ne savent rien, et il n’y a plus pour eux de salaire, puisque leur mémoire est oubliée. (...) Tout ce que ta main peut faire avec ta force, fais-le; car il n’y a plus ni œuvre, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts où tu vas.” 4 Les morts sont inactifs et privés de toute sensation. Selon la Bible, leurs pensées meurent avec eux: “Ne mettez pas votre confiance dans les nobles, ni dans le fils de l’homme terrestre, à qui n’appartient point le salut. Son esprit sort, il retourne à son sol; en ce jour-là périssent ses pensées.” (Psaume 146:3, 4). À la mort de l’homme, son esprit ou force vitale entretenue par la respiration “sort”. Il cesse d’exister. Tous ses sens (ouïe, vue, toucher, odorat, goût), qui dépendent de son activité mentale, tombent dans l’inaction. Les morts sont dans un état de complète inconscience. 5 Une fois morts, aussi bien les hommes que les animaux sont totalement inconscients. La Bible dit: “Comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre; et ils ont tous un même esprit, de sorte qu’il n’y a pas de supériorité de l’homme sur la bête, car tout est vanité. Tous vont vers un même lieu. Ils sont tous venus de la poussière, et ils retournent tous à la poussière.” (Ecclésiaste 3:19, 20). “L’esprit” qui fait vivre les animaux est le même que celui qui anime les humains. Lorsque cet “esprit” ou force vitale invisible sort, l’homme et la bête retournent à la poussière d’où ils ont été tirés. L’ÂME MEURT 6 D’aucuns prétendent que la différence entre l’homme et la bête est due au fait que l’homme a une âme. Mais la Genèse (1:20, 30) dit que Dieu créa des “âmes vivantes” aquatiques et que les animaux ont en eux-mêmes “vie d’âme”. Certaines Bibles ont rendu le mot “âme” par “créature” et “vie” dans ces passages, indiquant toutefois en note que c’est le mot “âme” qui apparaît dans la langue originale. Entre autres références bibliques appliquant le mot “âme” à l’animal, citons Nombres 31:28. Il y est question d’“une âme sur cinq cents, tant des humains que du gros bétail, et des ânes, et du petit bétail”. 7 Puisque les animaux sont des âmes, à leur mort leur âme meurt. La Bible dit: “Toute âme vivante est morte, oui, les choses qui étaient dans la mer.” (Révélation 16:3). Et l’âme humaine? Comme nous l’avons vu, Dieu n’a pas donné une âme à l’homme. L’homme est une âme. Logiquement donc, à la mort de l’homme, son âme meurt. C’est ce que la Bible atteste en maints endroits. Nulle part, elle ne dit que l’âme est impérissable. On lit en Psaume 22:29: “Devant lui se courberont tous ceux qui descendent à la poussière, et nul ne conservera jamais son âme en vie.” Et en Ézéchiel 18:4, 20: “L’âme qui pèche — elle, elle mourra.” En lisant Josué 10:28-39, vous noterez qu’à sept reprises il est question d’âmes qui ont été tuées. 8 Une prophétie relative au Christ déclare: “Il a répandu son âme jusqu’à la mort, (...) lui-même s’est chargé du péché de beaucoup de gens.” (Ésaïe 53:12). La doctrine de la rançon établit que c’est une âme (Adam) qui a péché, et que pour racheter les humains, une âme correspondante (un homme) devait être sacrifiée. En ‘répandant son âme jusqu’à la mort’, Christ paya le prix de la rançon. L’âme humaine Jésus mourut. 9 Ainsi, l’“esprit” est différent de l’âme. C’est la force vitale qui anime chacune des cellules du corps, humain ou animal. Elle est entretenue par la respiration. Mais la Bible ne dit-elle pas qu’à la mort “la poussière retourne à la terre (...) et l’esprit retourne au vrai Dieu qui l’a donné”? (Ecclésiaste 12:7.) En effet, à la mort, la force vitale quitte peu à peu les cellules du corps et celui-ci se décompose. Cette force vitale quitte-t-elle littéralement la terre et traverse-t-elle l’espace pour aller à Dieu? Non, l’esprit retourne à Dieu en ce sens que désormais, pour la personne décédée, l’espérance de revivre dépendra entièrement de Dieu, qui seul peut lui rendre l’esprit ou vie. — Psaume 104:29, 30. LAZARE — UN HOMME MORT DEPUIS QUATRE JOURS 10 Ce qui arriva à Lazare, mort depuis quatre jours, nous aide à comprendre la condition des morts. Jésus avait dit à ses disciples: “Lazare, notre ami, repose, mais je vais là-bas pour le tirer du sommeil.” Et les disciples de répondre: “Seigneur, s’il repose, il retrouvera la santé.” Alors Jésus leur dit nettement: “Lazare est mort.” Pourquoi parlait-il de sommeil quand Lazare était vraiment mort? 11 Tandis que Jésus s’approchait du village de Lazare, il rencontra Marthe, la sœur de celui-ci. Suivis d’une foule, ils ne tardèrent pas à aller au tombeau du défunt. C’était une caverne fermée par une pierre. Jésus dit: “Ôtez la pierre.” Comme Lazare était mort depuis quatre jours, Marthe protesta en disant: “Seigneur, il doit sentir maintenant.” Mais on ôta la pierre et Jésus appela: “Lazare, viens dehors!” Et il sortit, encore enveloppé de bandelettes. “Déliez-le et laissez-le aller”, dit Jésus. — Jean 11:11-44. 12 Quelle était la condition de Lazare pendant ces quatre jours? Se trouvait-il dans les cieux? Lazare était un homme bon; pourtant, il ne dit pas qu’il était monté au ciel, ce qu’il n’aurait pas manqué de faire si tel avait été le cas. Non, Lazare était bien mort. Mais alors, pourquoi Jésus a-t-il d’abord dit à ses disciples que Lazare n’était qu’endormi? 13 Jésus savait que Lazare était inconscient, car la Bible dit: “[Les] morts (...) ne se rendent compte de rien du tout.” (Ecclésiaste 9:5). Or, il est possible de tirer une personne vivante d’un profond sommeil. Jésus allait donc démontrer que grâce au pouvoir de son Père, il réveillerait son ami Lazare de la mort. 14 Quand on dort profondément, on ne se souvient de rien. Il en est de même pour les morts. Ils ne ressentent rien Ils n’existent plus. Mais Dieu, au temps qu’il a fixé, ramènera à la vie ceux qu’il a rachetés (Jean 5:28). Cette perspective ne nous incite-t-elle pas à gagner la faveur divine? Et même si nous devions mourir, Dieu se souviendra de nous et nous rendra la vie. — I Thessaloniciens 4:13, 14. Les démons font croire que les morts sont toujours vivant en se faisant passer pour eux en trompant les humains. La vérité ne se trouve nulle part que dans la Bible ! La Bible dit que ces esprits immatériels (Satan et les Démons) égarent l'humanité toute entière ! Le message divin est donc clair et précis à ce propos ! La seule espérance pour les morts est la résurrection qui est le retour à la vie grâce à la volonté de Dieu ! En revanche tous les humains ne pourront pas jouir de la vie éternelle car un jugement est prévu depuis le commencement du monde. Jean 17:3 déclare : Ceci signifie la vie éternelle, qu'ils apprennent à te connaître toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé Jésus Christ !

 

 Où étions nous exactement avant que nos parents se rencontrent ?

Réponse : nul part !

Nous n'existions pas, tout simplement !                 

En route pour la fécondation

Lors d’une relation sexuelle, le vagin va recueillir des millions de spermatozoïdes. Constitués d’une tête et d’un flagelle, ils vont tenter de survivre et tracer leur voie jusqu’à l’ovule pour le féconder. La route est toutefois longue et sinueuse pour parvenir jusqu’aux trompes utérines où aura lieu cette fécondation.

En traversant la glaire cervicale, 50 % des spermatozoïdes sont ainsi éliminés, notamment ceux qui ont des anomalies morphologiques (absence de tête, de flagelle, pas assez rapides…). Ils sont en effet incapables de féconder l’ovule. Les autres poursuivent leur chemin. A peine 1 % des spermatozoïdes provenant de l’éjaculat parviennent à traverser le col utérin et l’utérus.

La course contre la montre se poursuit ! Alors que l’ovule a été expulsé de l’ovaire et glisse dans l’une des trompes de Fallope, les spermatozoïdes - désormais dans l’utérus - vont remonter jusqu’à la trompe où se « cache » l’ovule. Les quelque centaines de spermatozoïdes restants tentent ainsi de se rapprocher de leur cible. Malgré les quelques centimètres qu’il reste à parcourir, cela représente un énorme effort pour eux car ils ne mesurent en moyenne que 0,005 centimètre.

La rencontre entre les spermatozoïdes et l’ovule

Aux 2/3 de la trompe de Fallope environ, les spermatozoïdes rejoignent l’ovule. Un seul sera l’heureux élu : celui qui va réussir à traverser l’enveloppe protégeant l’ovule et s’y introduire. C’est ça, la fécondation ! En pénétrant l’ovule, le spermatozoïde « vainqueur » perd son flagelle puis dresse une sorte de barrière infranchissable autour de lui afin d’empêcher les autres spermatozoïdes de le rejoindre. La grande et merveilleuse aventure de la vie peut alors commencer…

Une fois né, nous sommes composés en grande partie d'eau.

L'eau est un élément essentiel à la vie et cela se voit à l'importance de ce liquide dans la composition du corps humain.

En effet, près de 60 % du corps humain d'un homme adulte est constitué d'eau, ce qui correspond à peu près à 42 litres d'eau chez une personne de 70 kg. Chez les femmes, en raison de la proportion plus importante des tissus adipeux, ce taux est de 55 %. À la naissance, ce pourcentage atteint même 78 % chez le bébé !

Cette eau n'est pas répartie uniformément dans le corps, certains organes en contiennent plus que d'autres :

  • poumons : 90 % ;
  • sang : 83 % ;
  • cerveau : 70 % ;
  • muscle lisse : 75 % ;
  • os : 22 % ;
  • tissus adipeux : 10 %.

Chaque jour, le corps humain élimine 2,4 litres d'eau à travers la respiration, la sueur, l'urine... Il faut donc remplacer ce volume d'eau par la boisson et l'alimentation pour éviter la déshydratation.

A la mort, que devenons nous ?

Quand l'on meurt, notre corps passe par plusieurs phases de décomposition durant lesquelles il se transforme jusqu'à disparaître pour ne laisser que des ossements. Le processus de décomposition du corps passe par différentes phases désormais bien connues des scientifiques. Une chaîne de réactions de décomposition d’un organisme après sa mort de l’arrêt du battement de son cœur jusqu’à la phase de la réduction squelettique. Ce processus peut durer plus ou moins longtemps selon l’âge du cadavre, l’environnement extérieur et les causes de la mort. On estime en général que la décomposition d'un corps dure entre deux semaines et deux ans. L’organisme passe alors successivement par la phase de lividité cadavérique, puis par la putréfaction. Enfin, il sert de repas à tout une série d’insectes participant petit à petit à la désagrégation des tissus humains.

 

La parole de Dieu la Bible promet la résurrection

Même si nous mourons, Dieu dans sa puissance et dans son omniscience, se souvient de chacun d'entre nous jusqu’aux moindres détails. Sa parole la Bible est digne de confiance car elle inspirée par lui. Non, nous ne sommes pas immortelle et notre âme est tout simplement composée d'organes et de sang. L'âme immortelle est un mensonge et une tromperie venant de Satan dans le but d'égarer les humains. Rétablissons la pure vérité sur la mort. Toutes les religions prônent que l'âme est immortelle ce qui est totalement faux ! La seule religion qui ne croit pas à cela est bien celle des Témoins de Jéhovah qui est la vraie en harmonie avec la Bible !

 

Tous les morts n'auront pas droit à la résurrection et tous les vivants actuels ne vivront pas non plus dans le monde nouveau maintenant proche, hélas !

Des exemples, pensez vous que Judas ISCARIOTE qui a trahis Jésus va ressusciter ?

Que les habitants de Sodome et Gomorrhe vont également revenir sur terre ?  

Que tous ceux qui sont détruis par la force de Dieu vont revenir ?

Que ceux qui vivent actuellement qui sont contre Dieu ou indifférent vont continuer à vivre ?

Malheureusement non !

Des milliards ne reviendront pas !

Ce que Dieu détruit, il ne le regrette pas.

 

Commenter cet article