La Bible relate l'histoire des géants

Publié le

~6 Or il arriva ceci : quand les hommes commencèrent à croître en nombre à la surface du sol et que des filles leur furent nées, 2 alors les fils du [vrai] Dieu remarquèrent les filles des hommes : [ils virent] qu’elles étaient belles ; et ils se mirent à prendre pour eux des femmes, c’est-à-dire toutes celles qu’ils choisirent. 3 Après cela, Jéhovah dit : “ Mon esprit n’agira pas envers l’homme indéfiniment, puisqu’il est également chair. Aussi ses jours se monteront à cent vingt ans. ” 4 Les Nephilim étaient sur la terre en ces jours-là, et aussi après cela, quand les fils du [vrai] Dieu continuèrent d’avoir des rapports avec les filles des hommes et qu’elles leur donnèrent des fils : ce sont les hommes forts d’autrefois, les hommes de renom. 5 Alors Jéhovah vit que la méchanceté de l’homme était abondante sur la terre et que toute inclination des pensées de son cœur n’était toujours que mauvaise. 6 Et Jéhovah regretta d’avoir fait les hommes sur la terre, et il fut peiné dans son cœur. 7 Alors Jéhovah dit : “ Je vais effacer de dessus la surface du sol les hommes que j’ai créés, depuis l’homme jusqu’à l’animal domestique, jusqu’à l’animal qui se meut et jusqu’à la créature volante des cieux, car vraiment je regrette de les avoir faits. ” 8 Mais Noé trouva faveur aux yeux de Jéhovah. 9 Ceci est l’histoire de Noé. Noé était un homme juste. Il se montrait intègre parmi ses contemporains. Noé marchait avec le [vrai] Dieu. 10 Avec le temps Noé devint père de trois fils : Sem, Cham et Japhet. 11 Et la terre se pervertit sous les yeux du [vrai] Dieu, et la terre se remplit de violence. 12 Alors Dieu vit la terre et, voyez, elle était pervertie, car toute chair avait perverti sa voie sur la terre. 13 Après cela, Dieu dit à Noé : “ La fin de toute chair est venue devant moi, car la terre est pleine de violence à cause d’eux ; et voici que je les ravage avec la terre. 14 Fais-toi une arche en bois d’arbres résineux. Tu feras des compartiments dans l’arche, et tu devras la couvrir de goudron en dedans et en dehors. 15 Voici comment tu la feras : trois cents coudées la longueur de l’arche, cinquante coudées sa largeur, et trente coudées sa hauteur. 16 Tu feras à l’arche un tsohar [toit ou fenêtre], et tu l’achèveras à une coudée vers le haut, et tu mettras l’entrée de l’arche sur son côté ; tu lui feras un [étage] inférieur, un deuxième [étage] et un troisième [étage]. 17 “ Et quant à moi, voici que j’amène le déluge des eaux sur la terre, pour ravager de dessous les cieux toute chair dans laquelle la force de vie est en action. Tout ce qui est sur la terre expirera. 18 Oui, j’établis mon alliance avec toi ; et tu devras entrer dans l’arche, toi, tes fils, ta femme et les femmes de tes fils avec toi. 19 De toute créature vivante de toute sorte de chair, tu feras entrer dans l’arche deux de chaque pour les garder en vie avec toi. Ils seront mâle et femelle. 20 Des créatures volantes selon leurs espèces et des animaux domestiques selon leurs espèces, de tous les animaux qui se meuvent sur le sol selon leurs espèces, deux de chaque y entreront, vers toi, pour les garder en vie. 21 Et quant à toi, procure-toi toute sorte de nourriture qui se mange ; tu dois l’amasser près de toi, et cela devra servir de nourriture pour toi et pour eux. ” 22 Et Noé se mit à faire selon tout ce que Dieu lui avait ordonné. Ainsi fit-il, exactement. 7 Après cela, Jéhovah dit à Noé : “ Entre dans l’arche, toi et toute ta maisonnée, car tu es celui que j’ai vu juste devant moi parmi cette génération. 2 De toute bête pure, tu dois prendre pour toi sept par sept, le mâle et sa femelle ; et de toute bête qui n’est pas pure, deux seulement, le mâle et sa femelle ; 3 également des créatures volantes des cieux, sept par sept, mâle et femelle, pour conserver en vie une descendance à la surface de toute la terre. 4 Car encore sept jours seulement, [et] je fais pleuvoir sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits ; oui, j’effacerai de dessus la surface du sol toutes les créatures existantes que j’ai faites. ” 5 Et Noé se mit à faire selon tout ce que Jéhovah lui avait ordonné. 6 Et Noé était âgé de six cents ans quand le déluge des eaux vint sur la terre. 7 Noé entra donc dans l’arche, et avec lui ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, avant les eaux du déluge. 8 De toute bête pure et de toute bête qui n’est pas pure, des créatures volantes et de tout ce qui se meut sur le sol, 9 il en entra deux par deux vers Noé à l’intérieur de l’arche, mâle et femelle, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. 10 Et, sept jours plus tard, il arriva que les eaux du déluge vinrent sur la terre.

~~ Les géants : mythe ou réalité ? Publié le 14 juillet, 2012 | par Pleins Feux Dans l’expérience humaine, les géants sont littéralement les « éléphants dans la pièce ». Quand notre recherche a débuté sur ce paradigme, nous avions peu de connaissances sur l’ampleur des preuves de leur existence. Nous avons maintenant une base de données complète composée de plus de 200 descriptions historiques; plus de la moitié provenant de l’histoire britannique et de celle américaine. Et nos dossiers inédits contiennent suffisamment d’informations pour plus que tripler les données actuelles que nous avons maintenant en ligne. Si quelqu’un tentait d’entreprendre une étude approfondie au sujet des géants et tout enregistrer en détail, ce serait certainement le travail de toute une vie. Le manque de la présence de géants dans l’histoire orthodoxe et universitaire, et dans les études anthropologiques, est épouvantable à la lumière des vraies études historiques de toutes les parties du globe. Ce qui est encore plus mystérieux, c’est la décision apparemment unanime des gardiens des musées du monde et des trésors archéologiques de garder les preuves physiques au sujet des géants cachées du public. Seulement une poignée de preuves sont disponibles dans des endroits obscurs. Des milliers de squelettes et des centaines de rapports historiques sont ignorés. La connaissance acceptée parmi les peuples du monde, c’est que les géants sont des créatures des mythes et du folklore, relégués à des contes pour enfants et à des films d’horreur de seconde qualité ; c’est presque un crime de ne pas inclure un géant dans tous les films fantastiques ou les jeux vidéo. La réalité est que les géants étaient présents tout au long de notre histoire dans les anciens récits bibliques et dans les campagnes militaires historiques romaines jusqu’au génocide relativement moderne des indigènes de l’Amérique du Nord. Une foule de preuves Les géants apparaissent dans les légendes de l’Australie, de la Bavière, de la Belgique, du Brésil, du Tchad, de la République Tchèque, du Chili, de la Chine, de la République Dominicaine, de l’Angleterre, de la France, de l’Allemagne, de la Grèce, de la Hollande, de l’Inde, de l’Italie, du Kazakhstan, du Laos, de Malte, du Maroc, des Pays-Bas, de la Nouvelle-Écosse, du Pakistan, de la Palestine, de la Patagonie, des Philippines, de la Pologne, du Rwanda, de la Russie, de l’Écosse, de la Sicile, des îles Salomon, de l’Espagne, de la Suède, de la Suisse, de la Terre de Feu, de la Turquie, des États-Unis, du pays de Galles, de Zanzibar, et des anciennes cultures inca, toltèque et nordiques, pour n’en nommer que quelques-uns. Les géants sont partout: dans nos religions, notre histoire, notre littérature et notre folklore. Les légendes des humains extraordinairement grands sont trouvées dans presque chaque culture et sur presque tous les continents. Mais ils sont toujours considérés comme des êtres mythiques. Jack, dans le haricot magique, Paul Bunyan et son bœuf géant, et les voyages de Gulliver sont des histoires pour enfants qui sont familières dans la littérature. Il existe des festivals dédiés à des géants, ils sont représentés dans les peintures, les statues et les peintures rupestres, et même l’Église catholique a son propre saint géant; Saint-Christophe, qui était si grand qu’il gagnait sa vie comme traversier humain, transportant des personnes sur ses épaules à travers les rivières profondes. Saint-Christophe a été décrit par Jacques de Voragine dans « La Légende dorée »: « Il avait une stature gigantesque et il avait une mine terrifiante, ayant douze coudées de haut. » (Une coudée est égale ou plus grande que le pied anglais). Selon cet ancien récit, Saint-Christophe se dressait entre 12 à 18 pieds de haut, un fait qui a été effacé de l’histoire de l’Église. Alors que les icônes occidentales de Saint-Christophe ne le représentent pas comme un géant, celles des Églises orientales le font. Son histoire, en bref, est que son nom était à l’origine Offro ou Offerus, et il était un géant d’une grande force, mais d’une nature sensible, voyageant à la recherche du plus grand Dieu. Il était peut-être de naissance royale. Sa recherche l’a finalement mené à une étrange occupation comme traversier humain, étant engagé pour littéralement transporter des personnes à travers des rivières trop profondes pour qu’un humain normal puisse les traverser. La légende veut que Jésus ait été un de ses clients. Jésus l’aurait supposément bénit et lui aurait dit qu’il avait transporté tous les péchés du monde sur ses épaules. Après que le géant ait transporté Jésus à travers une rivière, il aurait demandé à Saint-Christophe de planter son grand bâton dans le sol. Immédiatement, un merveilleux grand arbre serait miraculeusement surgi. » Les géants dans la bible La Bible, seule, de tous les anciens écrits décrivant les géants, a des dizaines de descriptions d’êtres géants. Même la récente découverte des Manuscrits de la Mer Morte contient un livre appelé «Le Livre des Géants». Le géant Goliath n’était seulement qu’un des nombreux géants dont parle la Bible ; quoiqu’il soit le plus célèbre. Le verset 4 de Genèse 6 commence par: « Les géants étaient sur la terre en ces temps-là. » Le mot « géants » dans Genèse 6:4 est traduit du mot hébreu nphiyl, prononcé Nef-eel; soit un tyran ou énorme. S’il y a le moindre doute au sujet de la véritable signification de ce mot, il suffit d’aller à la prochaine instance dans la Bible où le mot «nphiyl » est utilisé pour obtenir une signification claire. Moïse décrit une race de géants appelés les Amalécites dans le pays de Canaan: « Et nous y avons vu les géants, enfants d’Anak, de la race des géants: Nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles. » (Nombres 13 33) Ou, à l’instance suivante dans l’ordre: « Og, roi de Basan, était resté seul de la race des Rephraïm. Voici, son lit, un lit de fer, n’est-il pas à Rabbath, ville des enfants d’Ammon? Sa longueur est de neuf coudées, et sa largeur de quatre coudées, en coudées d’homme. » (Deutéronome 03:11) Dans la conversion en termes modernes, ce verset indique que le lit du roi Og est de 14 pieds de long et de 6 pieds de large, ce qui donne une estimation de la grandeur du roi Og à 12 pieds (3,8 mètres), ou plus grand. Quelques exemples notables dans le monde Un des cas les plus fascinants des géants de l’histoire américaine sont les géants Smithsoniens. Lors de la conquête génocidaire des peuples autochtones d’Amérique du Nord, la cavalerie et les mercenaires des États-Unis ont rencontré des géants qui vivaient parmi les tribus et ont engagé le combat directement avec eux. L’état d’esprit utilisé pour justifier le massacre d’un grand nombre et la relocalisation forcée du reste de ces tribus était qu’ils étaient des sous-hommes; leur peau plus foncée étant la clé pour cette méprise grossière. Les géants qu’ils ont rencontrés et tués avaient à tête rouge et la peau blanche. Craignant une réaction négative du peuple américain pour les massacres de blancs, géants ou non, le gouvernement a ordonné que tous les corps de ces géants soient récupérés et expédiés au Smithsonian Institute, afin de cacher les preuves préjudiciables. Nous n’avons aucune idée si ces organismes aient été éliminés, mais il y a suffisamment de preuves disponibles provenant des officiels et des documents Smithsoniens de l’époque pour croire que le tout ait réellement eu lieu. Des ossements de géants ont été découverts aux États-Unis, à New York, en Californie, en Ohio, au Tennessee, en Illinois, en Virginie, en Virginie occidentale, au Wisconsin, au Missouri, au Nevada, en Indiana, au Minnesota, au Dakota du Nord, en Pennsylvanie, en Arizona, au Nouveau Mexique et au Kentucky aussi tôt qu’en 1792 jusqu’en 1965. Les légendes des premières tribus de l’Amérique du Nord sont riches avec des histoires de géants, dont les Sioux qui parlent de géants qui attrapaient des bisons, et les histoires algonquines de géants, des hommes barbus qui ont d’abord occupé leurs terres natales. Des particuliers, à partir de Christophe Colomb jusqu’à Wild Bill Cody, ont témoigné de leur existence en Amérique du Nord. Des rapports de squelettes géants mesurant jusqu’à 25 pieds et plus étant découverts ont été signalés dans l’histoire primitive de l’occupation des États-Unis. L’histoire primitive anglaise décrit, et donne même des noms, des géants. Miss Marion, la Reine des Amazones de 8 pieds six pouces; George Auger, l’homme de 8 pieds quatre pouces du Cirque Barnum et Bailey en 1903; Charles Byrne, un géant imposant de huit pieds deux pouces, qui a gagné la gloire dans les années 1700 à Londres. Les ossements de géants allant jusqu’à 13 pieds et plus ont été découverts dans la campagne anglaise. En Chine, les archéologues ont trouvé quelques-uns des plus anciens restes de géants, allant jusqu’à quinze pieds de haut. Melchior Nunez, dans ses lettres de l’Inde, atteste du fait qu’environ cinq cents géants étaient utilisés comme archers pour garder les portes de Pékin. George Hakewill, dans son Apologie écrite en 1627, a publié un rapport similaire. Un squelette trouvé en 1692 dans une tombe près d’Angers, en France, mesurait dix-sept pieds quatre pouces. Et dans son « De Gigantibus », Joh Cassanio parle d’un géant à Bordeaux qui était tellement grand qu’un homme de taille ordinaire pouvait marcher entre ses jambes. Il affirme que François Ier de France (1494-1547) l’avait enrôlé comme un de ses gardes. Les Grecs avaient plus que leur part de géants dans leurs légendes, incluant Agrius, Alcyonée, Aloeus, Alpus, Antée, Arges, Atlas, Brontes, Chthonius, Clytius, Coeus, Crius, Cronos, Damasen, Encelade, Ephialtès, Epiméthée, Eurytos, Gegenees, Gration, Hippolyte, Hopladamus, Hypérion, Japet, Métis, Mimas, Mnémosyne, Oceanus, Orion, Orius, Otus, Pallas, Peloreus, Phoebe, Polybotes, Porphyrion, Prométhée, Rhéa, Stéropès, Talus, Téthys, Théa, Thémis, Thoas, Thurius et Typhée. À Agadir, au Maroc, le capitaine français Lafanechère a découvert un arsenal complet d’armes de chasse, dont cinq cents haches à doubles tranchants pesant plus de 17 livres, 20 fois plus lourdes qu’une hache normale pour un homme moderne. Pour utiliser ces outils, il faudrait les mains d’une taille appropriée pour un géant avec une stature d’au moins 13 pieds. Les géants jouent un rôle essentiel dans la tradition des dieux nordiques, y compris Angr-boda, Asvid, Aurboda, Aurvandil, Baugi, Beli, Bergelmir, Bestla, Bolthorn, Bolverk, Borr, Brimer, Buri, Byleist, Eggther, Farbauti, Fjolvar , Gang, Geirrod, Gerdh, Gilling, Gjalp, Grid, Gunnlauth, Gymir, Hela, Helblindi, Hlebard, Hrauthung, Hreidmar, Hrimthurs, Hrod, Hrungnir, Hrym, Hymir, Hyndla, Hyrrokin, Ide, Jarnsaxa, Jötunn, Laufey, Leirbrimir, Logi, Mistblindi, Norfe, Odin, Orvandil, Skadi, Surt, Suttung, Thiassi, Thrym, Thurs, Tjatsi, Trivaldi, Trym, Utgarda-Loki, et Vafthruthnir. Plusieurs marins, tels que Christophe Colomb, Ferdinand Magellan, Sir Francis Drake, Sir Thomas Cavendish, Oliver Noort, Sebald de Weert, William Cowley, George Spilbergen et George Shelvock, ont rapporté avoir rencontré des géants dans les récits de leurs voyages. En 1812, un journal italien a rapporté que, dans la vallée de Mazara, en Sicile, le squelette d’un homme de dix pieds et trois pouces a été déterré dans la même zone où plusieurs autres squelettes humains de tailles gigantesques avaient été précédemment trouvés. En 1950, dans la vallée de l’Euphrate, en Turquie du Sud-Est, de nombreuses tombes contenant des géants de 14 à 16 pieds de haut ont été découverts. Les Géants de la Caverne Breitenwinner – une percée potentielle Dans notre recherche initiale pour compiler notre base de données de géants dans l’histoire humaine, nous avons creusé profondément pour trouver le plus possible de références aux géants. En 2003, nous avons découvert un document obscur prétendument écrit par un Berthold Büchner en 1535, qui parlait d’ossements géants trouvés dans la grotte Breitenwinner de la région bavaroise de l’Allemagne. Dans l’ouverture de ce document, Büchner, parlant de l’exploration de la grotte, a déclaré: « Les merveilles qu’ils y ont vu ont été écrites par Berthold Büchner. Les ignorants ne croiront pas cette histoire, les expérimentés ne penseront pas que ce soit possible. Mais nous les avons vu de nos propres yeux, et c’est la vérité. » En outre, en 1535, racontant son expérience, Büchner continue en documentant ce qui suit: « En rampant à l’intérieur, nous avons trouvé tellement d’ossements que les premiers d’entre nous ont dû les entasser dans un seul endroit pour faire de la place pour nous permettre d’entrer. Les ossements étaient très grands, comme s’ils provenaient de géants. [Et] Nous sommes arrivés dans une voûte étroite où nous avons trouvé un crâne plus grand que tout ce que nous avons vu auparavant. » Malheureusement, nous avons été confrontés à un incident oublié depuis longtemps qui s’est produit il y a près de 500 ans. Nous avons pu retrouver une seule référence à cette grotte et aux ossements géants et nous avons écrit ce qui suit comme conclusion à ce document: « Le récit du 16ième siècle est auto explicatif. La grotte est maintenant en ruine, après avoir été pillée au cours des siècles de tous les anciens trésors qu’elle détenait autrefois. » C’était notre conviction que ce trésor de preuves géantes, incluant les ossements, ait été à jamais perdu pour l’histoire et l’expérience humaine. Puis, comme le destin l’a voulu, nous avons reçu un courriel le 8 novembre 2007, qui débutait: « Vous avez écrit au sujet de la Caverne Breitenwinner en Bavière. Je viens juste de sortir de l’armée et j’étais stationné au Centre conjoint d’entraînements multinationaux, désormais connu sous le nom le Centre conjoint de préparation multinationale, un centre de formation de l’OTAN qui entoure désormais cette grotte. » L’individu poursuivait en disant: « Deux amis également stationnés ici, et moi-même, sommes accidentellement tombés sur cette grotte qui est située près de ce que nous appelons Checkpoint 35, ceux qui sont stationnés ici savent où c’est situé. Nous avions une caméra vidéo avec nous et avons trouvé des milliers d’ossements qui étaient de proportions énormes. » Nous avons visionné la vidéo, contacté immédiatement la personne faisant cette affirmation, établi sa crédibilité, et contacté nos sources médiatiques. En 24 heures, l’homme qui avait exploré la Caverne Breitenwinner a été interviewé sur une entrevue radiophonique importante. Danny (nom de famille omis sur demande), est un ancien photographe de combat, avec plus de 7 ans de service. Il venait et ne semblait intéressé qu’à faire sortir l’histoire. Sa préoccupation était concentrée sur ce qu’il croyait être une parodie d’un site massif d’enfouissement passant inaperçu et traité avec absolument aucun respect. La grotte se trouve désormais dans une « zone de tir réel », utilisée pour les exercices d’entraînements de bombardements de l’OTAN. Danny, en fait, ne savait rien de l’histoire de la grotte Breitenwinner jusqu’à longtemps après qu’il ait exploré la grotte et ait fait des recherches à son sujet. Pour cette raison, il ne recherchait pas de preuves de géants quand il a exploré et pris une vidéo de cette exploration de la caverne. Au moment d’écrire ces lignes, des anthropologues, des universités, des organisations non gouvernementales et des chercheurs dans le domaine se rassemblent pour tenter un examen officiel de la Grotte Breitenwinner. En cas de succès, une telle exploration pourrait faire sauter le couvercle de la dissimulation de ce paradigme étonnant et ajouter une nouvelle dimension à la réalité humaine. Les lecteurs qui suivent ce paradigme sont priés de communiquer avec toute personne qui pourrait aider à exposer ce phénomène. Les preuves de géants dans l’histoire du monde sont énormes et le temps est venu de révéler ce fait à toute la planète. http://www.bibleufo.com/giantsmyth.htm

Des tailles impressionnantes de squelettes humains géant mesurant plus de 20 m

~Pline rapporte qu’une montagne de Crête ayant été renversée, on y remarqua un squelette long de 46 coudées, soit 22 m 41 cm. Dans cette même contrée, on recueillit un squelette humain de 16 m 70. Suétone parle d’ossements de géants découverts en son temps sur l’ïle de Caprée. Plutarque rapporte que Sertorius se trouvant en Mauritanie et ayant fait ouvrir la sépulture d’Antée, y trouva un squelette de 34 m 13. Philostrate nous apprend que par suite d’un éboulement sur la rive droite de l’Oronte, on découvrit le tombeau de l’éthiopien Ariadne dont les débris avaient 14m61 de longueur, et que l’on trouva aussi dans une caverne du Mont Sigée, un squelette de 10 m 71. Phlégonitrail affirme que l’on avait recueilli dans la caverne de Diane en Dalmatie, plusieurs squelettes de 7 à 8 mètres de longueur. Après l’antiquité toujours dans les périodes historiques : Suivant Fesellius, on déterra en l’an 1516 dans le bourg de Mazarino en Sicile, un squelette de 9 m 7. En 1547, Paul Léontin faisant fouiller aussi un lieu voisin de Palerme, y découvrit un squelette de 8 m 77. En 1588, Platerus, médecin de la ville de Bâle, présenta au Sénat de Lucerne, un squelette de 6 m de hauteur. L’historien Aventin parle d’un géant nommé Oenothère qui faisait partie de l’armée de Charlemagne, et dont la force était telle que lui seul renversait des phalanges entières. Le grammairien Saxo, cite un certain Hartebénius, dont la taille n’était que de 4m38, mais qui était toujours accompagné de douze géants de 9 à 10 mètres. Sous l’empereur Henri II, on découvrit près de Rome, le corps d’un géant dont la taille était de 12 à 15 mètres. Fulgenius dit avoir vu près de Valence, sous le règne de Charles VII, roi de France, à la suite d’un débordement du Rhône, un squelette de 7 m 74. Coelius Rhodiginius rapporte que sous Louis XI on trouva un squelette de 5 m 81, enfoui près de Saint-Péray en Dauphiné. Le père Hiérone des Montceaux, missionnaire, parle d’un géant de 31 m 18, dont les débris furent trouvés à Caillon Bella, non loin de Thessalonique en Macédoine. En 1505 en creusant les fossés de la porte cauchoise à Rouen, on trouva le squelette d’un chevalier dont la stature devait avoir été gigantesque, puisque le crâne contenait un boisseau de blé, et que l’os de la jambe, le tibia, atteignait la ceinture des hommes du siècle. Les peuples antiques, dont celtes, disaient que les mégalithes avaient été mis en place par les peuples géants qui les avaient précédés. En effet, des hommes de plus de quatre mètres de haut doivent pouvoir déployer une force très supérieure à celle des humains de moins de deux mètres, et la chose reste donc plausible. Voilà une énième preuve du fait qu’il n’y a jamais eu de filiation unique et origine unique des humanités ou de l’humanité, selon qu’on soit peu ou prou atteint par le lavage de cerveau qu’on nous fait pour nous faire accepter notre invasion de notre Europe.

LA DISPARITION DES DINOSAURES

Avant le déluge, les dinosaures et les autres mammifères étaient végétaliens, il en était ainsi, malgré tout ce qu'on nous a enseigné à l'école. Des couples de toutes les races de dinosaures sont entrés dans l'Arche de Noé, probablement des jeunes dinos. Tous les autres dinosaures ont péri lors du déluge, il y a environ 4500 ans, en même temps que tous les autres animaux terrestres. Cet ensevelissement rapide a fait que plusieurs se fossilisèrent. Pour former des milliards de fossiles de par le monde, dans des couches qui font parfois des kilomètres d'épaisseur, il faut, de façon générale, que les organismes aient été enfouis rapidement, comme ce fut le cas lors du déluge. Après le déluge, le climat a beaucoup changé, il y a eu une période volcanique intense, suivi d'un refroidissement global et d'une période glacière. La majorité des dinosaures ainsi que des multitudes d'autres mammifères qui avaient recommencé à se répandre sur la terre n'ont pu survivre dans ces conditions, leur habitat étant détruit. Cela a parfois pu se produire rapidement, car on a retrouvé des mammouths congelés avec de la nourriture végétale dans leur estomac. L'homme a aussi contribué à l'extermination des dinosaures et des grands mammifères, voir par exemple Le Buniyp australien. Il est facile de comprendre pourquoi les hommes ont cherché à exterminer ces créatures gigantesques qui pouvaient les attaquer ou encore ravager leurs récoltes. L'idée de conservation de la nature n'est qu'une mode récente ! Il y avait aussi, comme de nos jours, des maladies, des problèmes génétiques, des famines. Pour conclure, nous avons tellement été programmés depuis notre enfance que les dinosaures ont vécu des millions d'années avant l'arrivée de l'homme qu'il est très difficile de s'imaginer que cela s'est passé autrement, c'est pourtant bien le cas.

Commenter cet article