Démonstration de l'existence d'un créateur par le nombre d'or

Publié le

La nature démontre l'existence de Dieu !

La forme en spirale est répandue partout dans la nature et jusqu'à notre système solaire !

Démonstration de l'existence d'un créateur par le nombre d'or

Qui est Dieu?

LES hommes adorent de nombreux dieux. Le shintoïsme, le bouddhisme, l’hindouisme et les religions tribales en comptent des millions. Aux jours des apôtres, on adorait des dieux comme Zeus et Hermès (Actes 14:11, 12). Si la Bible admet qu’“il y a beaucoup de ‘dieux”’, elle dit aussi que “pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui sont toutes choses”. (I Corinthiens 8:5, 6.) Mais que répondriez-vous si l’on vous demandait: “Qui est ce Dieu?” 2 Beaucoup disent “C’est le Seigneur” ou: “C’est un Esprit dans le ciel.” Un dictionnaire le définit comme “l’Être suprême”. Quand on leur demande son nom, les uns répondent: “Jésus”, les autres: “Dieu n’est pas une personne, mais une puissance omniprésente.” Certains doutent même de son existence. Peut-on être sûr qu’il existe? DIEU EXISTE VRAIMENT 3 Vous est-il jamais arrivé d’admirer un bel édifice et de vous demander qui l’a construit? Si l’on vous dit qu’il s’est fait tout seul, le croirez-vous? Non, bien sûr. Comme le dit un rédacteur de la Bible, “toute maison (...) est construite par quelqu’un”. Alors, pourquoi ne pas accepter sa conclusion logique: “Celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu.” — Hébreux 3:4. 4 Pensez à l’univers, avec ses milliards d’étoiles. Elles se déplacent selon des lois qui les maintiennent en parfaite relation les unes avec les autres. “Qui a créé ces choses?” L’Écriture répond: “C’est Celui qui fait sortir leur armée d’après le nombre, et qui les appelle toutes par leur nom.” (Ésaïe 40:26). Il serait insensé de prétendre que les milliards d’étoiles se sont faites elles-mêmes, et que, sans aucune direction, elles ont formé les grands systèmes stellaires qui se meuvent dans un ordre extraordinaire. — Psaume 14:1. 5 Cet univers merveilleusement organisé ne s’est pas fait tout seul. Il a fallu un Créateur intelligent et très puissant (Psaume 19:1, 2). Un industriel, à qui l’on demanda pourquoi il croyait en Dieu, répondit qu’il faut deux jours pour qu’une ouvrière apprenne à assembler les 17 éléments d’un hachoir à viande. “Je ne suis qu’un coutelier, dit-il, mais je sais qu’on aura beau secouer dans un bac ces 17 éléments pendant les 17 millions d’années à venir, on n’obtiendra jamais un hachoir.” L’univers, avec toutes les formes de vie terrestre, est bien plus complexe qu’un hachoir. S’il faut un ouvrier habile pour réaliser cet instrument, il a fallu un Dieu Tout-Puissant pour créer toutes choses. Pourquoi ne pas lui rendre hommage? — Révélation 4:11; Actes 14:15-17; 17:24-26. DIEU EST-IL UNE PERSONNE RÉELLE? 6 Beaucoup de ceux qui disent croire en Dieu ne pensent pas qu’il est une personne réelle. L’est-il? Une intelligence suppose une capacité de réflexion, capacité dont nous sommes dotés. Qui dit réflexion dit cerveau, lequel fait partie d’un corps. De même, l’intelligence suprême qui est à l’origine de toute la création appartient au Dieu Tout-Puissant. A-t-il un corps physique? Non, son corps est spirituel. Les esprits ont un corps, selon ce que dit la Bible: “S’il y a un corps physique, il y a aussi un corps spirituel.” — I Corinthiens 15:44; Jean 4:24. 7 Puisque Dieu est une personne, il doit résider quelque part. La Bible révèle que les cieux sont “le lieu fixe de [son] habitation”. (I Rois 8:43.) Elle dit aussi que “Christ est entré (...) dans le ciel même, afin de paraître maintenant pour nous devant la personne de Dieu”. (Hébreux 9:24.) Les humains qui auront en récompense la vie au ciel avec Dieu recevront un corps spirituel. Ils verront Dieu et seront comme lui (I Jean 3:2). Cela montre aussi que Dieu est une personne et qu’il a un corps. 8 “Mais, dira-t-on, si Dieu a une demeure dans le ciel, comment peut-il voir ce qui se passe en tous lieux? Comment sa force peut-elle s’exercer dans tout l’univers?” (II Chroniques 16:9). Le fait que Dieu est une personne ne limite en rien sa puissance, ni le respect que nous lui devons (I Chroniques 29:11-13). Pour mieux comprendre, prenons l’exemple d’une centrale électrique. 9 Une centrale est située à proximité d’une ville, mais elle alimente en électricité toute une région. Pareillement, Dieu est dans les cieux (Ésaïe 57:15; Psaume 123:1), mais son esprit saint ou force agissante et invisible s’exerce dans tout l’univers. Grâce à cet esprit, il a créé les cieux, la terre et toute vie (Psaume 33:6; Genèse 1:2; Psaume 104:30). Dieu n’avait pas besoin d’être présent en personne; il pouvait envoyer son esprit, même très loin, pour exécuter sa volonté. Quel Dieu merveilleux! — Jérémie 10:12; Daniel 4:35. QUEL GENRE DE PERSONNE EST-IL? 10 Dieu est-il le genre de personne que l’on aime davantage à mesure qu’on le connaît mieux? “Peut-être, direz-vous, mais puisqu’il est invisible, comment le connaître?” (Jean 1:18). La Bible dit: “Ses qualités invisibles se voient distinctement depuis la création du monde, car elles sont perçues par l’intelligence grâce aux choses qui ont été faites, oui, sa puissance éternelle et sa divinité.” (Romains 1:20). Donc, si nous observons la création, nous connaîtrons mieux Dieu. 11 Comme nous l’avons déjà dit, un simple coup d’œil aux cieux étoilés nous convaincra certainement de la puissance infinie de Dieu (Psaume 8:3, 4; Ésaïe 40:26). Et la terre? Dieu l’a placée de telle manière qu’elle reçoive du soleil exactement la quantité de chaleur et de lumière nécessaire. Pensez au cycle de l’eau. La pluie arrose la terre et grossit les fleuves, qui se jettent dans la mer. Sous l’action du soleil, l’eau des mers devient vapeur et retombe en pluie sur la terre (Ecclésiaste 1:7). Dieu a ainsi créé d’innombrables cycles pour procurer la nourriture, l’abri et tout ce qui est nécessaire aux hommes et aux animaux. Que nous révèlent sur Dieu ces cycles étonnants? Qu’il est grand en sagesse et en générosité, et qu’il veille sur ses créatures. — Proverbes 3:19, 20; Psaume 104:13-15, 24, 25. 12 Considérez votre corps. Il n’a manifestement pas été conçu uniquement pour vivre, mais surtout pour jouir de la vie (Psaume 139:14). Avec nos yeux, nous admirons l’harmonie des couleurs. Grâce au goût et à l’odorat, nos repas sont un délice. Certes, ces sens ne sont pas indispensables à la vie; néanmoins, ils nous ont été donnés par un Dieu prévenant, généreux et plein d’amour. — Genèse 2:9; I Jean 4:8. 13 La manière d’agir de Dieu à l’égard des hommes révèle aussi sa personnalité. Il a un sens profond de la justice. Il ne favorise aucune race (Actes 10:34, 35). Il est bon et miséricordieux. Parlant de son attitude envers Israël qu’il libéra de l’esclavage en Égypte, la Bible dit: “Il était clément; (...) il se souvenait qu’ils étaient chair.” Cependant, les Israélites désobéirent souvent, ce qui attristait Dieu. Nous lisons: “Ils le peinèrent (...) et ils attristèrent le Saint d’Israël.” (Psaumes 78:38-41; 103:8, 13, 14). En revanche, Dieu se réjouit lorsque ses serviteurs obéissent à ses lois (Proverbes 27:11). Quand ils sont maltraités par leurs ennemis, il dit: “Celui qui vous touche touche à la prunelle de mon œil.” (Zacharie 2:8). Comment ne pas aimer un Dieu qui a tant d’affection pour les humains insignifiants que nous sommes, quelle que soit notre race? — Ésaïe 40:22; Jean 3:16. EST-CE JÉSUS OU UNE TRINITÉ? 14 Qui est ce Dieu extraordinaire? Jésus, disent certains. La trinité, pensent d’autres, alors que ce mot ne figure même pas dans la Bible. La trinité est le dogme du Dieu unique en trois personnes: “Le Père, le Fils et le Saint-Esprit.” De nombreuses religions enseignent cette doctrine tout en admettant que c’est un “mystère”. Cette conception de Dieu est-elle juste? 15 Jésus a-t-il dit qu’il était Dieu? Non, jamais. La Bible l’appelle plutôt le “Fils de Dieu”. Il dit lui-même: “Le Père est plus grand que moi.” (Jean 10:34-36; 14:28). Il expliqua aussi que certaines choses n’étaient connues ni de lui ni des anges, mais de Dieu seul (Marc 13:32). Un jour, il pria Dieu ainsi: “Que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne!” (Luc 22:42). Si Jésus avait été le Dieu Tout-Puissant, se serait-il adressé une prière? De fait, après sa mort, l’Écriture dit: “Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité.” (Actes 2:32). Il est clair que le Dieu Tout-Puissant et Jésus sont deux personnes distinctes. Même après sa mort, sa résurrection et son ascension au ciel, Jésus n’était toujours pas l’égal de son Père. — I Corinthiens 11:3; 15:28. 16 “Pourtant, la Bible ne qualifie-t-elle pas Jésus de dieu?” En effet, mais Satan aussi est appelé dieu (II Corinthiens 4:4). Jean 1:1, où Jésus est appelé “la Parole” [ou “le Verbe”], se lit ainsi dans certaines versions: “Le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu.” Notez qu’au verset 2 il est dit que le Verbe “était au commencement avec Dieu”. Et si les hommes ont vu Jésus, “nul n’a jamais vu Dieu”. (V. 18; Bible de Jérusalem.) Il y a donc des versions qui rendent correctement le verset 1 en traduisant: “Le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était un être divin”, ou “était dieu”; donc la Parole était un être puissant semblable à Dieu (Bible du Centenaire). Il est clair que Jésus n’était pas le Dieu Tout-Puissant, car il appela son Père “mon Dieu” et “le seul vrai Dieu”. — Jean 20:17; 17:3. 17 Quant au “Saint-Esprit” ou troisième personne de la trinité, nous avons déjà vu qu’il ne s’agit pas d’une personne, mais de la force agissante de Dieu. Jean le Baptiste dit que tout comme il avait baptisé d’eau, Jésus, lui, baptiserait d’esprit saint. L’esprit saint, pas plus que l’eau, n’est une personne (Matthieu 3:11). Les paroles de Jean se réalisèrent quand, après la mort et la résurrection de Jésus, l’esprit saint fut répandu sur les disciples réunis à Jérusalem. La Bible dit: “Tous se trouvèrent remplis d’esprit saint.” (Actes 2:4). Furent-ils “remplis” d’une personne? Non, mais de la force active de Dieu. Tout montre donc que la trinité n’est pas un enseignement biblique. En fait, bien avant la venue de Jésus sur la terre, on adorait des triades de divinités en Égypte et à Babylone. LE NOM DE DIEU 18 Tous ceux que vous connaissez portent un nom. Dieu aussi a un nom qui lui est propre. “Mais, diront certains, ne s’appelle-t-il pas ‘Dieu’?” Non, “Dieu” n’est qu’un titre, comme “président”, “roi” ou “juge”. Son nom apparaît environ 7 000 fois dans la Bible. Par exemple, dans la Bible de Crampon (1905) nous lisons en Psaume 83:19:“Qu’ils sachent que ton nom, que toi seul, Jéhovah, tu es le Très-Haut sur toute la terre!” On retrouve également ce nom dans la plupart des versions en Révélation (Apocalypse) 19:1-6, dans l’expression “Alléluia”, qui signifie “louez Jah”, forme abrégée de Jéhovah. 19 D’aucuns sont étonnés d’apprendre que le nom de Dieu figure dans la Bible, parce que leur version l’emploie rarement ou pas du tout. En général, il est remplacé par “l’Éternel” ou “SEIGNEUR” et “DIEU” en capitales pour le distinguer des noms communs “Seigneur” et “Dieu”. — Voyez Psaume 110:1, Traduction Œcuménique de la Bible. 20 “Mais, dira-t-on, pourquoi le nom de Dieu ne figure-t-il pas là où il apparaissait dans le texte original? Pourquoi l’a-t-on remplacé par l’Éternel et SEIGNEUR?” Dans sa préface, l’American Standard Version explique pourquoi elle utilise Jéhovah et pourquoi ce nom a été ôté du texte. Nous lisons: “Après un examen sérieux, les réviseurs américains ont conclu à l’unanimité que la superstition juive, pour qui le nom de Dieu était trop sacré pour être prononcé, ne devait plus l’emporter dans la version anglaise, ni dans aucune autre traduction. (...) Ce nom propre, avec toutes ses implications sacrées, figure maintenant à la place qui lui revient de droit dans le texte sacré.” Ces traducteurs ont estimé que la suppression du nom de Dieu était injustifiée, et ils ont rétabli le nom dans le texte. 21 Cependant, certains objectent que “Jéhovah” n’est pas vraiment le nom de Dieu. Par exemple, la Bible catholique (anglaise) de Douay, qui n’utilise pas le nom de Dieu, porte cette note sur Exode 6:3: “Certains biblistes modernes ont formé le nom Jéhovah. (...) La vraie prononciation du nom, tel qu’il apparaît dans le texte hébreu, s’est perdue faute d’avoir été utilisée pendant des siècles.” 22 Comme le mentionne cette Bible catholique, le nom de Dieu apparaît bien dans l’hébreu, langue dans laquelle ont été écrits les 39 premiers livres des Écritures, sous la forme des quatre lettres hébraïques YHWH. Dans les temps anciens, l’hébreu s’écrivait sans voyelles, telles que les lettres a, e, i, o, u, qui nous aident à bien prononcer les mots. Malheureusement, nous ignorons quelles voyelles les Hébreux utilisaient avec les consonnes YHWH. 23 Pour mieux comprendre le problème, prenons le mot “boulevard”. Supposons qu’on ait commencé à l’écrire “bd” et qu’avec le temps on ait cessé de le prononcer. Comment mille ans plus tard la personne qui le verra écrit “bd” le prononcera-t-elle? Ne l’ayant jamais entendu prononcer et ne sachant pas quelles voyelles étaient utilisées, elle ne sera pas certaine de sa prononciation. Il en va de même du nom de Dieu. On ne sait pas quelle était sa prononciation exacte, même si certains biblistes penchent pour “Yahweh”. Or, “Jéhovah” est la forme utilisée depuis des siècles et la plus largement répandue. 24 Faut-il employer le nom de Dieu, même si l’on n’en connaît pas la prononciation originale? Nous utilisons bien les noms d’autres personnages de la Bible, sans les prononcer comme en hébreu. Par exemple, le nom Jésus se dit “Yeshʼua” en hébreu. Pareillement, il convient d’utiliser le nom de Dieu révélé dans la Bible, que nous le prononcions “Yahweh”, “Jéhovah” ou de toute autre manière propre à notre langue. Ce qui est mal, c’est de s’abstenir d’utiliser ce nom. Pourquoi? Parce qu’on ne peut alors s’identifier aux hommes dont Dieu fait “un peuple pour son nom”. (Actes 15:14.) Nous devons non seulement connaître le nom de Dieu, mais aussi l’honorer et le louer devant nos semblables, à l’exemple de Jésus. — Matthieu 6:9; Jean 17:6, 26. UN DIEU QUI A UN DESSEIN 25 Bien que nous ayons du mal à le concevoir, Jéhovah n’a ni commencement ni fin. Il est le “Roi d’éternité”. (Psaume 90:2; I Timothée 1:17.) Avant de commencer à créer, Jéhovah était seul dans l’univers. Il n’éprouvait cependant aucun sentiment de solitude, car il est complet et se suffit à lui-même. C’est son amour qui le poussa à créer, pour que d’autres jouissent de la vie. Il créa d’abord des esprits semblables à lui. Avant même de préparer la terre pour les humains, il avait constitué une grande organisation de fils spirituels. Son dessein était qu’ils soient heureux de vivre et de le servir. — Job 38:4, 7. 26 Une fois la terre aménagée, Jéhovah plaça Adam et Ève dans une région dont il avait déjà fait un paradis. Son dessein était qu’ils aient des enfants qui lui obéissent et l’adorent, et qui étendent le paradis à toute la terre (Genèse 1:27, 28). Cependant, comme nous l’avons appris, ce dessein fut contrecarré quand Adam et Ève désobéirent à Dieu. Mais il se réalisera, sinon Dieu serait mis en échec. Une telle chose est impensable! “Tout ce qui fait mes délices, je le ferai, dit-il. Oui, je l’ai prononcé, et je le ferai survenir.” — Ésaïe 46:10, 11. 27 Comment trouver votre place dans le dessein de Dieu? Sûrement pas en agissant à votre guise, sans vous soucier de sa volonté, comme l’ont fait Satan, Adam et Ève. Ils connaissaient la volonté divine, mais ils ne la firent pas. Dieu les tint pour responsables. Et nous, avons-nous des comptes à lui rendre? Oui, car il est la Source de notre vie. Notre vie dépend de lui (Psaume 36:9; Matthieu 5:45). Donc, dans quelle mesure vivons-nous en accord avec son dessein? Il nous faut y songer sérieusement, car notre espérance de vie éternelle en dépend. COMMENT ADORER JÉHOVAH 28 La manière dont nous adorons Dieu a de l’importance. Il nous faut l’adorer comme il le veut, même si cela n’est pas conforme à ce qu’on nous a appris. Il en est qui se servent d’images, qu’ils disent ne pas vénérer, mais qui, selon eux, les aident à adorer Dieu du fait qu’on peut les voir et les toucher. Mais Dieu veut-il que nous l’adorions ainsi? 29 Non, et c’est la raison pour laquelle Moïse dit aux Israélites que Dieu ne s’était jamais montré à eux de façon visible (Deutéronome 4:15-19). Voici ce que dit l’un des Dix Commandements, selon une version catholique: “Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux (...) ou sur la terre (...). Tu ne te prosterneras pas devant ces images ni ne les serviras.” (Exode 20:4, 5, Bible de Jérusalem). Seul Jéhovah doit être adoré. En maints endroits, la Bible condamne l’adoration d’images, de personnes ou d’objets quelconques. — Ésaïe 44:14-20; 46:6, 7; Psaume 115:4-8. 30 Bien entendu, Jésus ne se servit jamais d’images. “Dieu est esprit, dit-il, et ceux qui l’adorent doivent l’adorer avec l’esprit et la vérité.” (Jean 4:24). Ses premiers disciples suivirent son conseil en n’utilisant aucune image dans leur culte. L’apôtre Paul écrivit: “Nous marchons par la foi, non par la vue.” (II Corinthiens 5:7). Et l’apôtre Jean donna cet avertissement: “Gardez-vous des idoles.” (I Jean 5:21). Examinez votre maison pour vous assurer que vous suivez ce conseil. — Deutéronome 7:25. 31 On se procurera assurément un bonheur véritable en adorant Jéhovah selon sa volonté (Jérémie 14:22). D’après la Bible, ses exigences sont pour notre bien-être éternel. Parfois, en raison de notre connaissance et de notre expérience limitées, nous ne comprendrons peut-être pas bien pourquoi telle loi de Dieu est si importante, ou comment elle peut nous rendre heureux. Mais, convaincus que Dieu en sait beaucoup plus que nous, nous lui obéirons de tout cœur (Psaume 19:7-11). Efforçons-nous de toujours mieux connaître Jéhovah et acceptons cette invitation: “Oh! entrez, adorons et prosternons-nous! Agenouillons-nous devant Jéhovah, notre Auteur. Car il est notre Dieu, et nous sommes le peuple de son pâturage et les brebis de sa main.” — Psaume 95:6, 7.

Commenter cet article